La commune

La commune, La tour d'Aigues

Un peu d'histoire ...

Un peu d'histoire"L'Histoire vieillit mais ne meurt pas".

A travers les époques, à travers les âges, les noms des rues et des quartiers en disent long sur l’histoire et les pièces historiques, mais aussi sur les personnages qui ont marqué la commune. Découvrez-les …

Quelques toponymes tourains

  • Rue Urtis : porte le nom d'un instituteur bienfaiteur de la commune.
  • Rue Eole : c’est une transcription phonétique fausse du nom ancien « rue des Olles » (les Olles étaient des pots, des marmites)
  • Rue du Mûrier : ancien nom amourier, le bel arbre qui a donné son nom à la rue n'existe plus. Porte de la Burlière : porte voûtée, située en face du Château, utilisée autrefois par les habitants du village lorsque le vallon, depuis remblayé et devenu Place Jean Jaurès existait encore. En provençal, Burliero désigne le lieu où on joue aux boules et il y avait un jardin de la Burlière dans le parc du Château.
  • Rue Antoine de Très : baptisée en 1968 du nom d'un Conseiller au parlement de Provence, bienfaiteur de l'hôpital qui existait alors dans la commune, mort en 1702.
  • Rue des Grands Fours : endroit où se trouvaient autrefois les fours banaux utilisés par la population. Le seigneur percevait un droit sur leur utilisation.
  • Rue des Aires : quartier où l'on battait le blé après la moisson.
  • Rue Viany : porte le nom Jacques de Viany avocat, bienfaiteur de l’hôpital, qui possédait alors la bastide de la Blancherie. Un autre membre de cette famille, Laurent Jean-Baptiste de Viany fut guillotiné pendant la révolution.
  • Quartier Saint-Roch : porte le nom d'une chapelle dédiée à Saint-Roch, détruite au début du XIXe siècle.
  • Rue du Docteur Medvedowsky : ainsi baptisée en 1968 en souvenir d'un ancien praticien du village, ancien combattant de la guerre de 1914-1918, engagé dans la Résistance et exécuté le 17 juin 1944 par la Milice dans les bois de Beaumont-de-Pertuis.
  • Rue du Lavoir : au bas de cette rue se trouvait « la grande fontaine » et un lavoir couvert aujourd’hui démolis.
  • Impasse notre-Dame : située en haut de la rue du Lavoir. Il y avait une chapelle, notre-Dame de Pitié des Aires, aujourd’hui maison d’habitation.
  • Impasse de la Tèse: dans la zone face au monument aux morts. Située autrefois dans le parc du château, le Tèse était un lieu de chasse des petits oiseaux. Des filets étaient tendus en travers des allées de buissons pour les capturer.
  • Rue de la Chapelle: dans le vieux village, cette rue conduisait à la chapelle des pénitents blancs, aujourd’hui démolie.
  • Rue du vieux château : avant la construction du château actuel, un premier château existait, édifié au bord de la falaise et autour duquel le village s’est installé.. Il n’en reste rien de visible aujourd’hui. Seule cette rue en délimite l’îlot originel.

Les écarts

  • Quartier Coste Gaye : signifie "Coûte guère". C’étaient de mauvaises terres agricoles.
  • La Blancherie : bastide aristocratique qui appartint à la famille de Viany.
  • Le Tourel : appellation venant d'une petite tour ronde implantée sur une butte dominant la vallée de l'Eze. Elle faisait partie d’un couvent fondé par le seigneur Fouquet d’Agoult au XVe siècle et occupé par des religieux Observantins, puis transformé en exploitation agricole. Il en reste les ruines d’une chapelle. Le bâtiment actuel de la bastide est du XVIIe siècle.
  • La Fauconne : autrefois, ferme où l'on gardait les faucons du château.
  • La Moulière : terrain mou et humide où l'eau sourd constamment.
  • La Ferrage : autrefois on appelait Ferrages (ou Farrages) certaines terres agricoles fertiles cultivées pour la production de grain ou de fourrage.
  • Viade : site d'une belle source captée en 1509 pour alimenter les fontaines de Pertuis, au sein de l'ancienne villa Bedada.
  • Les Horts : quartier de jardins, hortus en latin La Castelette : petit château dont le pigeonnier porte la date de 1668.
  • La Dorgonne : propriété, jadis, de la famille Dorgon. La Guédane : propriété autrefois de la famille Gueidan
  • La Jacote : propriété autrefois de Monsieur Jacob La Bourguette : propriété, jadis, du Docteur Etienne du Bourguet (XVIIIe siècle).
  • Les Cayoux : quartier portant le nom du ruisseau qui le borde. La Fayence : ancienne faïencerie installée au XVIIIe siècle par François de Bruny.
  • Les Défens : ce terme désigne des territoires mis en réserve, interdits au pacage.
  • La Chinerie : autrefois, ferme où l'on gardait les chiens du château.
  • La Royère : anciennement un défens de bois servant pour le chauffage de l'Hôtel de Ville.
  • Raffinel : bastide aristocratique (1804).
  • Les Mays : nom des propriétaires du XIXe siècle (May).
  • Sainte Catherine : ancien prieuré transformé en bastide et exploitation agricole.
  • Saint Victor: ancienne chapelle transformée en bastide.

Voir les albums photos !!!

Recherche

A venir...

Oct
23

23 Oct 2017 14:30 - 19:30

Nov
12

12 Nov 2017 15:00 - 16:00

Nov
18

18 Nov 2017 14:00 - 15:00

Jui
21

21 Jui 2018 19:00 - 20:00

Restez informé !

 Les lettres d'information de La Tour d'Aigues en un clic.

Site officiel © Mairie de La Tour d'Aigues - Directeur de la publication : Pierre AUBOIS - Rédactrice en chef : Annick REYNAUD - Webmaster : Concept Site Web.